Une délégation de l’AUTF conduite par le Président Choumert, accompagné d’un représentant de Total, d’Arcelor Mittal et du groupe Soufflet s’est rendue à Matignon à l’invitation du premier Ministre qui, après avoir rencontré les représentants des syndicats et de la SNCF, souhaitait s’entretenir avec les représentants des acteurs économiques sur la situation du fret ferroviaire.

L’entretien avec le Premier Ministre a porté sur la réforme ferroviaire, les impacts des grèves sur le fret ferroviaire et les orientations du plan de relance du fret ferroviaire.

  1. Réforme ferroviaire : le Premier Ministre a rappelé que l’ouverture à la concurrence, la restructuration / réorganisation de la SNCF et la fin du statut Cheminot n’étaient pas négociables mais qu’en revanche les négociations restaient ouvertes sur  le « sac à dos social »,  la reprise de la dette   ( la décision d’une reprise partielle de 35 Mds € a été annoncée vendredi dernier)  et la nouvelle convention collective.
  1. Impacts des grèves : l’AUTF a présenté un bilan synthétique de l’impact des grèves dans le fret ferroviaire que les représentants des entreprises qui accompagnaient le Président Choumert ont complété avec leur propre expérience.
  1. Plan de relance du fret ferroviaire : l’AUTF a marqué son soutien  aux 5 orientations du plan de relance avec un intérêt marqué pour le devenir des petites lignes pour lesquelles le premier Ministre a indiqué que ce sujet serait traité entre les régions et l’Etat.

Vous trouverez, en suivant ce lien, une position de l’AUTF sur le plan de relance du fret ferroviaire.