Après l’autorisation d’un juge des libertés et de la détention, l’Autorité de la concurrence a procédé le 5 avril à des « visites et saisies inopinées » auprès de sociétés soupçonnées de pratiques anticoncurrentielles dans le secteur du transport routier de marchandises. « À ce stade, ces interventions ne préjugent bien évidemment pas de la culpabilité des entreprises concernées par les pratiques présumées, que seule une instruction au fond permettra le cas échéant d’établir », précise l’autorité de la concurrence. À ce stade, elle ne souhaite divulguer ni les noms des entreprises visées ni les pratiques spécifiquement visées. DIL